Yolomites dans les Dolomites
Yolomites dans les Dolomites
 
 

Texte de Martijn


 

Qui n’apprécie pas un trip entre copains passionnés de vélo dans les montagnes ? Le Ride Beyond Crew est en tous cas toujours partant. Et lorsque ses membres sont revenus de leur brève aventure dans les Ardennes, ils ont très vite commencé à discuter et à envisager leur prochaine destination. Des idées ont été mises sur la table, des abonnés ont été consultés pour faire des suggestions et les votes ont été comptabilisés. Résultat ? Le prochain gros voyage allait être une aventure pour explorer probablement la plus belle chaîne de montagnes d’Europe : les Dolomites italiennes !

 
Les Dolomites

Lorsque nous avons planifié notre voyage vers les Dolomites avec le Crew, nous voulions avant tout faire des sorties sympa ensemble pour découvrir le cadre et goûter aux meilleurs espressos et en-cas italiens. Mais il est vrai qu’une visite dans le coin où se déroule le légendaire Maratona ne peut s’achever sans une journée sur la selle bien longue et bien difficile pour repousser ses limites. C’est à ce moment-là qu’on a eu l’idée du challenge Yolomites 200 : une version allongée du challenge du Maratona, comprenant la montée du challenge des Tre Cime en bonus. Martijn a déjà monté ce colosse au lever du soleil lors d’un précédent voyage et depuis, il n’a vraiment pas arrêté de nous parler de la « vue de dingue » que l’on a de là-haut. Donc on s’est dit que ça en valait la peine…

 
Le Ride Beyond Crew en Italie
 
Le Ride Beyond Crew en Italie

Nous avons mis nos vélos...

Nous avons mis nos vélos sous housses (quatre IZALCO MAX et un PARALANE²) puis nous sommes partis pour l’Italie très tôt un mercredi matin pour arriver dans les temps pour faire un bon dîner et profiter d’une bonne nuit de repos. Nous avons non seulement pu faire le plein de féculents en dinant à l'hôtel, mais nous avons pu ranger nos vélos en lieu sûr dans un local dédié et Klaus, notre hôte, nous a prodigué une foule de précieux conseils.

Ride Beyond Crew Ride Beyond Crew
jeudi
Le Ride Beyond Crew en Italie

Pour notre première mise en jambes, le jeudi, nous sommes allés faire les cols de Valparola et de Campolongo. Un beau tour de 60 km, facile, pour prendre une bouffée d’air des Dolomites et profiter des vues splendides des environs. Deux arrêts café au « rifugio » de chaque sommet et plusieurs pauses photo plus tard, nous sommes finalement rentrés juste à temps pour éviter la pluie. Par chance, c’est le seul moment où nous avons eu mauvais temps durant tout notre périple, et nous en avons donc profité pour nous délasser dans nos baignoires tout le reste de l’après-midi et faire un super dîner.

Cols de montagne, vues et café
Cols de montagne,
Cols de montagne, Cols de montagne,
vendredi

Le deuxième jour, nous avons grimpé Passo Campolongo entièrement par l’autre côté, avant de nous séparer en deux groupes pour les prochaines heures. Mike a emmené Jasmijn et Lion sur la classique Sella Ronda, l’un des parcours du coin préférés des cyclistes. Les vues du Passo Sella et de Pordoi leur ont beaucoup plu, et Mike a dû très certainement les pousser dur sur la dernière montée vers Gardena. Roel et Martijn ont eux opté pour un trajet un peu plus long, en ajoutant le Passo Fedaia à cette boucle classique. Et quelle montée ! Elle a semblé durer des heures et les derniers 5 km ont été une vraie lutte. Par chance, le petit restaurant au sommet de ce col offre un très large choix de pâtisseries, donc ils ont pu reprendre des forces pour finir cette sortie magnifique.

ascensions du vendredi
ascensions
ascensions ascensions

Nous nous sommes à nouveau tous retrouvés dans un petit restaurant à La Vila, juste à temps pour un déjeuner tardif autour de lasagnes. De retour à l’hôtel, on s’est mis à l’aise. Le Mike, Martijn et Roel, plutôt nerveux avant le challenge Yolomites du lendemain. Jasmijn et Lion en support sur le challenge, chargées de les approvisionner en snacks pour la longue journée du lendemain.

00:50 cette nuit-là.

Martijn et Mike sont prêts à faire les quatre cents coups ! Regardez cette vidéo tournée en secret où on peut les voir en train de manigancer quelque chose :
 
 
Samedi :
Samedi : c’est le grand jour !

Les réveils ont sonné à 06h00 pour prendre un petit déjeuner très matinal et effectuer les derniers contrôles des vélos. Martijn a miraculeusement eu un regain de confiance en lui et était du coup tout impatient d’en découdre. Les premières montées sont passées crème, nous n’étions pas pressés et nous ne voulions pas brûler toutes nos cartouches. Peut-être que ce démarrage à la cool allait nous coûter cher en fin de journée, mais nous étions juste heureux de profiter de ce commencement parfait d’une belle et longue journée de selle. En premier, le Passo Campolongo, pas de suée pour rien. Passo Pordoi a permis aux garçons de partir tout guillerets, les jambes légères sur des petits ratios. Le Passo Sella nous a offert encore de magnifiques vues et là les jambes ont un peu commencé à montrer des signes de fatigue, mais personne ne s’en est vraiment rendu compte tant nous étions motivés à l’idée de nous arrêter dans un magnifique resto au bord du lac, juste après le sommet, pour prendre d'excellents cappuccinos.

 
 

Après ce rapide arrêt au stand, il a fallu s’y remettre direct et gravir un petit raidard vers le Grödner Joch, tandis que derrière nous, l’équipe de soutien logistique en a profité pour prendre des photos des plus beaux points de vue et filmer ce bel effort. Entamer la descente du Grödner Joch signifiait aussi que nous avions fini la première boucle de notre parcours en 8. Un exploit que Martijn a fêté en arrivant un peu vite dans un virage en épingle pour finir par embrasser le bitume. Pas vraiment le moment ni l’endroit, me direz-vous, à la moitié d’un parcours de 200 km à effectuer dans les Dolomites.

Par chance, le vélo n’a rien eu mais son cuissard était quant à lui bon à mettre à la poubelle. Nous avons regardé assez d’étapes du Tour de France pour savoir que la première chose à faire après une chute c’est de remonter à vélo, donc nous nous sommes remis en route très vite pour attaquer l'énorme montée du Passo Giau. C’était la montée dont nous avait parlé Klaus, notre hôte, la plus longue et la plus raide, et pour le coup, il avait eu raison de nous prévenir…

Ride Beyond Crew
Ride Beyond Crew
Le Ride Beyond Crew en Italie

Lorsque nous sommes arrivés en haut de ce col de sixième catégorie sans fin mais magnifique, nous avons pris conscience de l’heure qu’il était pour la première fois de la journée. Quinze heures et nous n’avions toujours pas déjeuné, avec dans nos jambes fatiguées seulement la moitié du dénivelé prévue ce jour-là… Est-ce que l’on s’était encore une fois fait prendre au piège ? Nous avons rapidement avalé un gel énergétique, et nous nous sommes promis de déjeuner une fois arrivés en bas de la descente…

Seize heures :

Déj autour d’une pizza et discussion sur le programme que nous avions prévu pour le reste de la journée. Choix difficile, mais nous avons décidé de zapper la montée des Tre Cime. Nous étions vidés, en retard sur le planning et mentalement « geknakt » (brisés). Du coup, il nous restait quand même une longue montée de 15 km, celle du Passo Valparola, subie sans mot dire, avec quelques chansons de Roel et un petit accident scato du côté de notre équipe de tournage. Au moment d’arriver en haut du Valparola à 2 168 mètres, nous avons ressenti une euphorie naturelle, celle d’en avoir fini, à tel point que nous avons même apprécié notre dernière descente très très froide vers Badia. Nous avions bien mérité une bière. Ou deux.

Dimanche

Dimanche était la dernière journée un peu cool durant laquelle nous allions pouvoir détendre nos jambes fatiguées, profiter de vues magnifiques, notamment un joyau caché que Klaus nous avait conseillé et que nous allons vous dévoiler : Passo delle Erbe.

Klaus l'hôte de l'hôtel

Nous espérons tous pouvoir nous rendre à nouveau dans les Dolomites l’an prochain, car nous savons qu’il nous reste encore beaucoup à découvrir et à explorer, notamment de belles portions hors-route.

À la prochaine ! Martijn & le crew
 
Ride Beyond Crew
Le Ride Beyond Crew en Italie
Ride Beyond Crew
Ride Beyond Crew
Ride Beyond Crew
 
 
Un remerciement tout spécial à l’hôtel Melodia Del Bosco de Badia.
Un grand merci à Klaus pour son accueil des cyclistes si chaleureux, ses repas délicieux pour faire le plein de féculents et son vaste garage à vélos si pratique !
 
 
 

BEAT YOUR SCREEN TIME: 06.06. - 03.07.2022