Focus - Print Logo
Teaser 1

Anja à Majorque

Anja Kallenbach revient tout juste de son camp d'entraînement à Majorque avec un bon nombre de kilomètres dans les jambes. Anja aime le cyclisme, et avec son FOCUS Cayo, elle a déjà bien roulé sa bosse. Elle vous donne ici régulièrement des conseils d'entraînement et d'alimentation, ainsi que des recommandations de voyages.

Je viens tout juste de rentrer de mon premier camp d'entraînement. C'est là que j'ai parcouru les premiers kilomètres de l'année à vélo. Maintenant, vous vous demandez probablement pourquoi je viens seulement de remonter à vélo alors que je suis une inconditionnelle de cette discipline ? Exactement, et voilà l'occasion de vous donner mon premier conseil d'entraînement : en hiver, pratiquez d'autres activités. Depuis que je fais du ski de fond en hiver, je rencontre beaucoup plus de succès à vélo. Sur les sommets de la Forêt Noire, vous rencontrerez également quelques cyclistes professionnels allemands qui savent aussi combien il est bénéfique de varier les activités de temps à autre. Ceci me permet d'entraîner d'autres muscles et ma motivation pour remonter à vélo au printemps est tout simplement immense.

Cette année encore, j'ai passé une semaine à Majorque à la période du carnaval. À cette période de l'année, il n'existe pas de plus bel endroit pour pratiquer le vélo ! Là-bas, c'est déjà le printemps, les amandiers et les prairies sont en fleurs et à 18 degrés, la température est agréable pour monter en selle. En outre, à Majorque, vous trouverez de nombreuses petites routes sur lesquelles vous rencontrerez d'autres cyclistes, mais très peu de voitures.

Un entraînement encadré – oui ou non ?

J'ai emmené mon propre vélo, parce qu'il est tout simplement parfaitement adapté. J'avais également pris mon capteur de puissance Quarq. Cet outil m'a vraiment bien aidée dans le cadre de mon entraînement. Je ne suis certes pas du genre à avoir un plan d'entraînement que je suis chaque jour à la lettre, avec un nombre précis de kilomètres, d'heures et de séquences à effectuer. À mon avis, faire du vélo doit avant tout être un plaisir. En outre, j'aime profiter des paysages et ne pas garder le nez sur mon tachymètre pour me maintenir précisément à telle ou telle puissance. Je tiens également compte de ma forme physique du jour et de la météo. Je m'entraîne pourtant de manière bien spécifique pour être sûre d'être en forme à la saison des courses en juin/juillet. Au printemps, l'entraînement de l'endurance de base est le plus important : il faut donc rouler longtemps et doucement. Ceci signifie que je laisse les groupes de cyclistes rapides rouler à leur rythme et bien souvent me doubler, tout simplement.

Le plus gros bémol de ce type d'entraînement au printemps, c'est que je dois rouler sur du plat, alors que je déteste ça ! Une fois à Majorque, je n'ai bien sûr pas pu résister à intégrer dans le parcours quelques petites ascensions. Sant Salvador et Randa sont des incontournables ! Le matin, le départ était fixé la plupart du temps vers 10 heures. À cette heure, la température est déjà agréable. L'objectif était de parcourir au moins 100 km si la météo le permettait.

Il est important de bien manger

Avant de partir, je m'attardais bien sûr toujours au buffet du petit-déjeuner, ce qui est vraiment un plaisir dans les hôtels espagnols. Et maintenant l'éternelle question : qu'est-il préférable de manger avant de partir à vélo ? Je n'ai par chance aucun problème de ce côté-là, mais partir en camp d'entraînement n'est pas le bon moment pour faire un régime. Pour passer une longue journée à vélo, il est important d'emmagasiner de l'énergie sous forme de glucides à chaîne longue. Leur énergie est métabolisée lentement et reste longtemps disponible. Les mueslis sont un grand classique du petit-déjeuner destiné aux sportifs. Je me fais toujours un mélange de flocons d'avoine, de céréales et de fruits secs pour m'assurer qu'il ne contient pas trop de sucre. Je rajoute des fruits pour les vitamines et un petit sandwich au fromage destiné à la poche de mon maillot. En chemin, je ne suis pas adepte des barres que je ne consomme que pendant les courses. La plupart du temps, elles ne sont pas vraiment saines et leur goût n'est pas non plus exceptionnel. 

À Majorque, il y a de merveilleux cafés où vous pourrez trouver pour quelques euros le célèbre gâteau aux amandes ou un de ces fameux bocadillos (sandwiches) avec du jambon serrano, par exemple. Je transporte toujours avec moi un gel en cas d'urgence absolue. En outre, je range toujours dans les poches de mon maillot une carte de Majorque, une veste de pluie (le temps peut très vite changer dans cette région) et bien sûr un téléphone pour les urgences. Bien sûr, pour cela, un maillot avec trois poches au dos est absolument indispensable, et ce n'est malheureusement pas encore la norme pour la plupart des fabricants. Mais les maillots Focus sont pour les vraies cyclistes et disposent de trois grandes poches au dos. Le soir, je veille à manger beaucoup de protéines pour les muscles et la récupération. Voilà pourquoi, la plupart du temps, je mange du poisson avec des légumes et des pâtes ou du riz.

Pour plus d'informations sur Anja :

www.anja-kallenbach.com

Facebook : https://www.facebook.com/anja.kallenbach.3

Instagram : https://www.instagram.com/anjakallenbach/

Twitter : @anjakallenbach